DOCTEUR EN CHIROPRATIQUE, UNE PROFESSION D’AVENIR!

SAVIEZ-VOUS QUE?

Le mot «chiropratique» provient du grec et signifie «fait avec les mains».

Le docteur en chiropratique est un professionnel de la santé de premier contact : vous pouvez donc le consulter sans être recommandé. De par sa formation universitaire, le chiropraticien possède l’expertise nécessaire pour poser un diagnostic, ce qui lui permettra de créer un programme de soins correspondant à votre condition physique, à votre âge et à vos objectifs de santé.

La formation du chiropraticien

 Dans la province de Québec, le futur docteur en chiropratique doit compléter un doctorat de premier cycle universitaire d’une durée de cinq ans à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Le programme est contingenté et les conditions d’admission sont similaires à celles appliquées dans plusieurs autres professions de la santé reconnues. L’étudiant doit également effectuer dix-huit mois de clinique sous supervision en milieu universitaire. Par la suite, il est appelé à s’inscrire aux examens de l’Ordre des chiropraticiens du Québec.

C’est seulement après la réussite de ces examens rigoureux que le docteur en chiropratique peut recevoir et traiter des patients de façon autonome.

Au terme de sa formation, le chiropraticien possède les compétences nécessaires pour poser un diagnostic chiropratique, ce qui lui permettra de créer un programme de soins personnalisé correspondant à la condition physique, à l’âge et aux objectifs de santé de son patient.

 Disciplines étudiées

 Au Québec ou en Ontario, les disciplines étudiées, outre les principes de la chiropratique et les sciences cliniques liées en particulier au diagnostic chiropratique, touchent à :

l’anatomie

la biochimie

la physiologie

la neurologie

l’embryologie

l’immunologie

la microbiologie

la pathologie

la nutrition

La formation en radiologie est particulièrement poussée chez les étudiants en chiropratique. Elle comporte 360 heures de cours ainsi qu’un internat clinique, et touche à la biophysique, à la protection des radiations, à l’interprétation clinique des radiographies et au diagnostic chiropratique.

 Études supérieures

 Plusieurs étudiants du doctorat de premier cycle en chiropratique choisissent de poursuivre leurs études au deuxième ou au troisième cycle, afin de parfaire leur expertise ainsi que leurs connaissances dans le domaine de la santé neuro-musculo-squelettique, biomécanique ou autre.

Depuis l’automne 2011, l’Université du Québec à Trois-Rivières propose un tout nouveau programme court de deuxième cycle en chiropratique sportive offert aux chiropraticiens désireux de se perfectionner dans le domaine des soins destinés aux athlètes. Elle prépare le chiropraticien au travail sur le terrain, facilitant son intégration à une équipe de soins multi disciplinaires lors d’événements sportifs, ou au sein de clubs sportifs.

 Recherches

 Au total, la profession chiropratique compte huit chaires de recherche en milieu universitaire au Canada, dont l’une est située à l’Université du Québec à Trois-Rivières, et une autre à l’université McGill

 Vitalité de la profession

 Parmi les internautes qui visitent le site chiropratique.com, plusieurs s’informent sur la formation nécessaire afin de devenir docteur en chiropratique. Cet intérêt témoigne de la vitalité de la profession et se confirme dans les différents palmarès des carrières d’avenir au Québec, où la chiropratique figure fréquemment dans les premières positions!

Seulement 47 étudiants sont admis au doctorat en chiropratique chaque année au Québec. En ferez-vous partie? Visitez le chiropratique.com pour plus d’information.

 La chiropratique centre sa philosophie, son art et sa science sur le maintien de l’homéostasie (équilibre) du corps humain et sur sa capacité innée de guérison naturelle. Elle ne se concentre pas uniquement sur les symptômes ou la douleur, mais cherche à identifier et à soigner la cause du problème.

 La chiropratique est fondée sur le fait scientifique suivant : le système nerveux impose son contrôle à toutes les cellules, tissus, organes et systèmes du corps.

Un dérangement à la colonne vertébrale peut causer des interférences sur le système nerveux et ainsi provoquer des problèmes au niveau de l’équilibre de santé du corps.

 La chiropratique vise le recouvrement et le maintien de la santé globale humaine via l’interaction des systèmes nerveux, musculaire et squelettique.

 Capsule Santé | Association des chiropraticiens du Québec

This entry was posted in Article.

Laisser un commentaire